RDC: 21.000 dollars pour les députés : Le peuple congolais complice de son assassinat et de son appauvrissement

C’est une nouvelle qui fait grand bruit en République démocratique du Congo : la rémunération des députés nationaux qui s’élève à 21.000 dollars. C’est trop pour un pays classé parmi les plus pauvres de la planète et où tout est en réalité une urgence.

La nouvelle a été donnée par l’opposant Martin Fayulu Madidi, un des leaders de la plateforme politique Lamuka, qui revendique jusqu’à ce jour là victoire à la présidentielle de 2018. Il dit lui-même détenir des preuves que depuis janvier 2022, le Député national Rdcongolais touche jusqu’à 21.000 USD le mois et qui sont répartis dans plusieurs rubriques.

Avant 2022, le Député gagnait 13 564,8 dollars en tout, primes et salaire compris, à en croire ce leader de l’opposition congolaise. Les primes ont été augmentées couplées de l’ajout d’une rubrique dénommée  » réserves parlementaires » dans lesquelles chaque député gagne près de 5 500 dollars. Ajoutées à celà les primes de vacances parlementaires qui s’élèvent à 3000 dollars deux fois l’an, les primes de retrait des dossiers, les primes de présence ainsi que les primes qualifiées d’ invisible.

La somme de toutes ces primes amène à 21.000 dollars le mois pour chaque député et des avis de certains élus Congolais ont corroboré la dénonciation telle que faite par Martin Fayulu.

Par contre, les avis de ceux qui ont tenté de contredire l’opposant n’y sont pas du tout arrivés car ils émettent des avis divergents les uns les autres. Martin Fayulu qui a des députés à l’Assemblée nationale a eu le temps de vérifier les données avant de les lancer dans l’opinion publique qui est scandalisée de cette gabegie financière, une dilapidation inexplicable pour un pays qui ne fait que s’endetter au près de la banque mondiale et de fonds monétaire international même pour les réserves de change.

Pourquoi beaucoup d’argent aux Députés ?

Au terme de la présidentielle de 2018 qui a proclamé Félix Tshisekedi vainqueur, la majorité parlementaire appartenait à l’ancien Président, Joseph Kabila jusqu’à ce qu’à un peu plus d’une année de cohabitation, Félix Tshisekedi ait décidé de détourner les députés du FCC de son successeur à coup d’une corruption à vaste échelle. Chaque Député ayant reçu jusqu’à 15.000 dollars pour quitter Kabila et adhérer à la plateforme union sacrée mise en place par Tshisekedi. Ceci fait que les députés transfuges ne sont pas partis par conviction, plutôt par corruption juste pour besoin de la cause. Ainsi cette corruption se trouve institutionnalisée car les députés transfuges sont toujours capricieux chaque fois qu’il faut faire passer des textes importants. Et Tshisekedi sait que sa majorité volée est si fragile qu’elle peut basculée à tout moment pour retourner d’où elle est venue.

Voilà des faits qui justifient tous les avantages que Tshisekedi est contraint d’octroyer aux parlementaires. Récemment, chaque Député et chaque sénateur a eu à recevoir une jeep dont la valeur est de 55.000 dollars, autre fait qui a eu à créer un tôlée non cicatrisé jusqu’à ce jour. Avec des dirigeants sans vision et en panne d’un leadership fort, des dirigeants qui ne sont adonnés qu’à des futilités, la RDC qui devrait être là locomotive de l’Afrique est devenue le malheur du continent noir.

Dans ce contexte, Martin Fayulu a appelé à la démission du bureau de l’assemblée nationale, le président de ce bureau ayant à son tour, sans démentir les dénonciations de l’opposant, menacé de sanctionner les députés dont les propos ont confirmé ce que dit Martin Fayulu.

Le peuple qui souffre et qui vit avec moins de 2 dollars par jour, assiste impuissant à son propre assassinat du fait des dirigeants prédateurs, corrompus et corrupteur. Un peuple mou, incapable d’une seule action forte pour revendiquer ses droits, un peuple complice de sa pauvreté et son appauvrissement.

S. Mamady

Vous aimerez aussi...

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez